Amandine Malivin

Couverture du livre

Amandine Malivin

«Cette monstrueuse et désolante affaire». Le dossier
du nécrophile Félix Lucazeau aux Archives
départementales de la Charente-Maritime


Collection : L'Impensé contemporain
La Rochelle, Himéros, 2014
30 €



Les archives départementales de la Charente-Maritime conservent en leur sein un curieux dossier d’instruction. Daté de 1891, il concerne Félix Lucazeau, cocher du corbillard de l’hôpital Saint- Louis de La Rochelle, dont les journaux de l’époque disent qu’il « se levait la nuit, allait dépouiller les cadavres des bijoux qu’ils avaient sur eux, coupait aux femmes des mèches de leurs cheveux et se livrait sur elles à d’ignobles outrages quel que fut leur « âge ».
Rares sont les affaires de nécrophilie jugées par les tribunaux français au XIXe siècle, plus rares encore sont les archives en ayant été conservées. Le dossier présenté ici revêt donc un caractère exceptionnel. Replacé dans le contexte plus large de la perception
et du traitement de la nécrophilie par la médecine, le droit et l’imaginaire français du XIXe siècle, il offre un accès singulier et précieux à la parole et aux désirs du nécrophile, autant qu’aux rapports complexes qui s’instaurent entre lui, les cadavres et les autorités.


Docteure en histoire et civilisations, Amandine Malivin, allocataire 2008 de l'IEC, a soutenu sa thèse "Voluptés macabres : la nécrophilie en France au XIXe siècle" en 2012. Ses recherches portent sur l’histoire de la mort, du genre et des sexualités.
-