Accueil > ACTIVITÉS > Café de l'IEC > Café détail

Café de l'IEC

Café détail

Les femmes, actrices de l'humour


18 octobre 2016

Jardin des Plantes, café-restaurant La Baleine, 47 rue Cuvier (Paris 5e), 18h30-20h30


Avec Catherine Beaunez, Dessinatrice de presse
Avec Eva Darlan, Comédienne et autrice
Avec Shirley Souagnon, Humoriste
Avec Judith Stora-Sandor, Littérature (Université Paris 8)

L’humour noir, grinçant, absurde, léger, l’humour anglais, l’humour juif... S’il existe de multiples sortes d’humour, les femmes, et surtout les féministes, ne sont pas tellement réputées en avoir, encore moins en faire leur métier. L’apparition de femmes humoristes est une invention récente: on trouve les pionnières dans les années 1970-1980, soit il y a une trentaine d’années seulement. L’humour, qu’il s’agisse de théâtre comique ou de comics, de bandes dessinées, a été longtemps une affaire d’hommes, où les femmes étaient objets, mais pas sujettes des ressorts comiques, encore moins des professionnelles de l’humour.
L’humour, en jouant avec les codes et les normes d’une société donnée, permet à la fois de dédramatiser des situations, de faire tomber des barrières ou des gênes, comme de souligner des problèmes ou de faire passer des messages, sans se prendre totalement au sérieux: comment les femmes s’en sont-elles emparées? Existe-t-il un humour spécifiquement féminin ou masculin? Accepte-t-on les mêmes formes d’humour ou les mêmes gestes comiques utilisés par les hommes et les femmes? Des catégories socio-professionnelles différentes, des communautés, des nationalités différentes peuvent-elles se retrouver dans les mêmes traits d’humour?
Il existe également une face plus problématique de l’humour, qui peut aussi être un moyen d’introduire des clivages, un moyen de conforter les normes et les hiérarchies sociales, plutôt que de les subvertir: comment l’existence de femmes humoristes, qui cumulent parfois les facteurs de discriminations, peut-elle être une forme de résistance à cet humour conservateur ou conformiste?
À travers les parcours de trois femmes, nous tenterons d'approcher de près l'humour, ses ressorts, ses implications, ses ressources inépuisables et inestimables: comment l’humour peut-il être à la fois un reflet d’une société et une arme pour permettre d’en changer?

Catherine Beaunez est l'une des premières femmes du dessin de presse et d'humour en France. Elle a collaboré à 110 journaux dont Le Monde, Dägens Nyheter, Le Nouvel Observateur, Le Point, Marianne, L'Humanité, Politis, Marie-Claire, Causette. Souvent censurée pour sa vision crue et féministe des rapports femmes-hommes (voir son dessin de l'Assemblée nationale), elle revendique sa place de femme critique dans un pays latin et conservateur, la France. Elle est l'auteure de 5 albums d'humour (Mes partouzes, Vive la carotte !, Je suis une nature, Liberté chérie, On les aura!), traduits en plusieurs langues. Elle illustre en direct colloques et débats sur les inégalités femmes-hommes, la biodiversité, la coopération internationale... (Sénat, Musée du quai Branly Palais des congrès,...). Elle n'aime rien tant que rire toute seule de ses idées avant qu'elles ne se transforment en dessins. Pour la voir rire en direct: www.catherinebeaunez.net



Eva Darlan, autrice et comédienne, est une artiste multiple et engagée. Elle joue et écrit avec humour  pour dénoncer l’injustice et le non-respect des droits humains. Très investie  dans les combats  féministes, elle accompagne Rosen Kerfah Nijjar Hicher dans sa marche pour l’abolition de la prostitution et dernièrement, elle est à l’origine du comité de soutien des personnalités qui se battent pour la libération de Jacqueline Sauvage. Son livre, Crue et Nue, résonne comme un hymne à la vie et c’est avec un humour teinté de noir et de rouge qu’elle révèle les difficultés d’être femme dans un monde machiste rempli de clichés sexistes.




Shirley Souagnon, jeune humoriste née à Clichy de parents franco-ivoiriens, a écrit son premier sketch à 20 ans, et son premier spectacle seule en scène à 22 ans, en 2008; elle est repérée très vite, et enchaîne les interventions à la télévision et à la radio dès 2010, notamment dans l’émission On ne demande qu’à en rire ou dans le Jamel Comedy Club. Elle s’engage parallèlement dans divers soutiens militants, comme ambassadrice de l’AMREF par exemple, dans des campagnes contre le sida ou encore en s’impliquant dans le lancement de la revue lesbienne Well well well. Elle en est aujourd’hui à son troisième spectacle, Monsieur Shirley, qui part en tournée ce mois-ci.









Judith Stora-Sandor, d’origine hongroise, a quitté la Hongrie en 1956. Professeure émérite de littérature générale et comparée (Université Paris VIII), Judith Stora-Sandor est membre fondateur du CORHUM, association pour le développement des recherches sur le Comique, le Rire et l'Humour créée en 1987. Le CORHUM a pour but de promouvoir toutes études, recherches, travaux portant sur le comique, le rire et l'humour dans tous leurs aspects: littéraires, linguistiques, historiques, sociologiques, anthropologiques, psychologiques, graphiques. L'association a organisé neuf colloques internationaux, elle publie la revue Humoresques, soutenue et diffusée par les éditions de la Maison des sciences de l'homme (42 numéros parus). Judith Stora-Sandor en a coordonné les n° 1, L’humour juif, et 11, Armées d’humour. Rires au féminin.


Télécharger la présentation PDF


Séance animée par Gwladys Bernard, Pirine Rodrigues et Anne-Marie Viossat.

-