Accueil > ACTIVITÉS > Café de l'IEC > Café détail

Café de l'IEC

Café détail

L'éducation à la sexualité des filles et des garçons


8 novembre 2016

Jardin des Plantes, café-restaurant La Baleine, 47 rue Cuvier (Paris 5e), 18h30-20h30


Avec Margaux Collet, Haut Conseil à l'Égalité
Avec Odile Fillod, Sociologue indépendante
Avec Vanina Mozziconacci, ESPE Lille

La question de l’éducation à la sexualité, mise à l’ordre du jour par le rapport que le Haut Conseil à l’Égalité a rendu public en juin 2016, suscite de larges questionnements. Répondre aux attentes des jeunes et construire une société d’égalité femmes-hommes sont les objectifs du Haut Conseil. Comment y parvenir? C’est tout l’intérêt des 30 recommandations élaborées par le Conseil. Il serait également  possible, par une simple approche factuelle, de transmettre des connaissances issues des sciences du vivant et de déconstruire certains mythes savants. On lutterait ainsi contre les inégalités d’accès au plaisir sexuel, contre le harcèlement et les violences sexuelles masculines, contre les discriminations sexistes et homophobes, et plus largement contre l’injonction à l’adoption de rôles de sexes normatifs qui sont les écueils les plus fréquents en matière d’éducation à la sexualité. Dans cette optique, il est très intéressant de voir que de «fausses bonnes idées» peuvent conduire à la reproduction paradoxale et involontaire d'inégalités, par exemple via une éducation sexuelle axée sur la prévention, pourtant censée protéger tout particulièrement les femmes (voir les travaux critiques féministes anglo-saxons développés sur ce sujet).
Au travers de ces trois exposés, nous tenterons de comprendre ce que pourrait apporter une formation à la sexualité, ses dynamiques, ses conséquences et ses bénéfices infinis dans la perspective d’une éducation à l’égalité.

Margaux Collet est responsable des études et de la communication du Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes, l’instance nationale consultative chargée de la protection des droits des femmes et de la promotion de l'égalité des sexes. Elle évoquera le rapport du HCE relatif à l’éducation à la sexualité rendu public en juin 2016: «Répondre aux attentes des jeunes, construire une société d’égalité femmes-hommes» dont elle est co-rapporteure. Des exemplaires du rapport du HCE (138 pages) seront disponibles sur place (voir aussi le lien en bas de cette page).

Odile Fillod est chercheuse indépendante en sociologie des sciences et de la vulgarisation scientifique, spécialiste des questions de sexe/genre. Ses recherches portent principalement sur la production et les usages de la littérature scientifique participant à la naturalisation du genre, ainsi que sur les biais dans la transmission des connaissances à même de contrer cette naturalisation. Au travers de quelques exemples, elle soutiendra que cette approche factuelle constitue une voie plus prometteuse (plus efficace, plus consensuelle) que l’introduction d’éléments de morale sexuelle ou d’«éducation affective» au sein des enseignements scolaires.

Vanina Mozziconacci est professeure agrégée de philosophie, ancienne élève et doctorante de l’ENS de Lyon, rattachée au laboratoire Triangle (UMR 5206). Ses recherches portent sur les théories féministes et l’éducation. Elle occupe actuellement un poste d’ATER à l’ESPE Lille Nord de France. Elle nous expliquera que pour l'éducation sexuelle, l'approche préventive (au sens large, comme ensemble de mesures qui visent à éviter un dommage que l’on peut prévoir) fait aujourd’hui l’objet d’importantes critiques de la part de chercheuses/eurs et de militant·e·s féministes. Celle-ci apparaît en effet inégalitaire car fréquemment fondée sur des attentes différenciées en termes de genre, en particulier au sujet de la responsabilité individuelle, qui ne pèse pas de la même façon sur filles et garçons.

Séance animée par Nicole Fouché.


Télécharger la présentation PDF


Accéder au rapport du HCE



-