Accueil > SOUTIEN > Manifestations scientifiques

Manifestations scientifiques

L’IEC soutient chaque année des projets de manifestations scientifiques (colloques, congrès, journées d’étude) organisés dans la région francilienne par des centres de recherche ou des associations.


Manifestations scientifiques 2017

CSLF-EA 1586

Les femmes et la philosophie des Lumières: formes et modes de participation et de collaboration

14-16 mars 2017

Programme PDF

Dans la relation des femmes à la philosophie des Lumières, l’extériorité semble la règle, l’enquête de F. Lotterie autour de la figure de la «femme philosophe» l’atteste (Le Genre des Lumières. Femme et philosophe au XVIIIe siècle, Paris, Garnier, 2013). Cette extériorité, à laquelle les modes d’accès au savoir et le fonctionnement des institutions littéraires et scientifiques de l’âge classique semblent vouer les femmes, nous voudrions la vérifier, la nuancer ou la compléter, à la lumière de corpus longtemps inédits remis en lumière, au gré de travaux d’édition et d’études diverses.
Pour cette enquête, nous choisirons donc une autre entrée que celle de l’imaginaire des Lumières : celle de la vie des idées incarnée dans des correspondances, des écrits (parfois inédits), sans oublier le volant infra-littéraire des traductions ou du journalisme. Outre le rôle joué par les femmes dans les transferts culturels, par leur œuvre de traductrice, elles ont pu se frayer une place dans des domaines réputés masculins, et participer aux débats publics du temps.
Ceci engage bien sûr notre façon de concevoir les Lumières et le contenu de l’étiquette de « philosophe ». Si la philosophie des Lumières implique aussi une manière d’être, une aspiration conditionnant les comportements et les formes de pensée, elle ne se traduit pas seulement par des essais et des corps de doctrine, mais par le partage d’idées, de  valeurs, et par la participation active à des échanges intellectuels. Il serait alors nécessaire de prendre en compte ces participations, longtemps invisibles, pour avoir une vision plus complète des Lumières.


SIEFAR

Être parisienne: des femmes dans la ville (Moyen Age-XVIIIe s.)

17-18 mars 2017

Programme PDF

Dans un billet récent paru dans le Journal du CNRS, le géographe Yves Raibaud formule le constat que la ville du XXIe siècle est «une ville faite pour les garçons». Si un regard genré sur l’espace urbain permet aujourd’hui d’interroger les pratiques et les politiques de la ville, que peut nous apprendre l’histoire sur la place, l’activité et les représentations des femmes dans la ville? Ce colloque voudrait ainsi, à partir d’approches pluridisciplinaires, penser les liens entre femmes et ville du Moyen Âge à la fin du XVIIIe siècle. Paris, en tant que centre urbain majeur et ville capitale du royaume, mais aussi en tant que creuset privilégié des modèles sociaux et culturels français, apparaît comme un lieu à la fois exemplaire et singulier pour tenter cette approche.


CRESPPA (UMR 7217)

Pensées critiques du genre: travail, corps, nation

17-19 mai 2017

Présentation et programme

Ce colloque international a pour but de présenter le vaste panorama des recherches effectuées sur le genre au Cresppa, en dialogue avec celles menées ailleurs. Notamment, étant donné la polémique autour de «la théorie du genre», il nous a semblé nécessaire de donner un aperçu de la richesse des thèmes regroupés sous l’appellation «études de genre». Ces études et ces théories interrogent en effet de multiples façons les rapports sociaux de sexe ou le genre, autrement dit, la production et la hiérarchisation des genres dans des contextes historiques et géographiques divers et dans leur enchevêtrement à d’autres structures sociales et politiques.
Inscription obligatoire: critiquegenre@sciencesconf.org


en partenariat avec l'Institut Emilie du Châtelet

Bourses de recherche de la Ville de Paris pour les études de genre

2 octobre 2017, 16h (date limite)

Formulaire de candidature en ligne

Les «bourses de recherche de la Ville de Paris pour les études de Genre» dont l’année 2017 voit se tenir la première édition, prennent le relais des Prix des Etudes de Genre, qui depuis 2006 encouragent la recherche sur les relations femmes/hommes. Afin de promouvoir les politiques d’égalité et contribuer à la diffusion des connaissances sur ces sujets, la Ville de Paris, en partenariat avec l'Institut Emilie du Châtelet, décernera cette année ces nouvelles bourses à deux lauréat-es portant deux projets de recherche traitant des questions de genre, conçus et réalisés dans un établissement parisien.

Ces bourses sont initiées conjointement par Marie-Christine Lemardeley, adjointe à la Maire de Paris chargée de l’université, de la vie étudiante et de la recherche, et par Hélène Bidard, adjointe à la Maire de Paris chargée de l'égalité femmes/hommes, de la lutte contre les discriminations et des droits de l’Homme.

Les bourses sont dotées de 20 000€ : 10 000 € pour chacun-e des deux lauréats-es. Elles marquent la volonté et l’intérêt renouvelées de la Ville de Paris pour que les études de genre s’affirment comme un sujet de recherche fondamental dans le milieu universitaire, quelles que soient les disciplines concernées.


Vous pouvez déposer votre candidature en ligne jusqu'au 2 octobre 2017 à 16h (lien ci-dessous).


-